Vous êtes ici : Accueil Glossaire / Lettre M

A   B   C   D   E   F   G   H   I   J   K   L   M   N   O   P   Q   R   S   T   U   V   W   X   Y   Z  
MAC : Medium Access Control (Commande d'accès au support physique)
MAN : Metropolitan Aera Network
Voir WAN
Réseau de transmission couvrant une ville et ses environs.
MAQ : Modulation en Amplitude et à porteuse en Quadrature
Technique de modulation qui combine la modulation d'amplitude et de phase.
MAU : Medium Attachment Unit
Équipement placé sur un réseau local de type Token-Ring et jouant le rôle de coupleur entre le support de câblage réseau et les stations terminales.
MARS : Multicast Address Resolution Server (Serveur de résolution d'adresses multicast)
RFC : 2149
Cette spécification définit la manière dont la diffusion multiple et la résolution d'adresses peuvent être réalisées par-dessus ATM.
Mbps : Mégabits par seconde
Mesure de la vitesse de transmission des données (un mégabit est égal à un million de bits).
MBS : Maximum Burst Size
MD5 : Message Digest 5

Algorithme de hachage utilisé pour l'authentification de données et la vérification de l'intégrité des communications.

MIB : Management Information Base (Base d'information pour la gestion)
Base de données contenant les informations nécessaires à la gestion d'un système ou d'un parc informatique. Utilisée par SNMP.
Il existe plusieurs versions : MIB-I, MIB-II.
1 - MIC : Modulation par impulsions et codage
2 - MIC : Message Integrity Check
1 - La modulation par impulsions et codage a pour objet de convertir le signal téléphonique analogique en un signal numérique.
Avis G703 de l’IUT-T : Caractéristiques physiques et électriques des liaisons MIC.
MIDI : Musical Instrument Digital Interface
Norme adoptée par l'industrie de la musique électronique pour commander des périphériques, tels que les synthétiseurs (instruments de musique électroniques) et les cartes son, qui émettent de la musique.
MIE : Multiplexeur à Insertion et à Extraction

MIE Sagem
MIME : Multipurpose Internet Mail Extension
Logiciel de diffusion de messages électroniques au format binaire. Permet l'encapsulation de différents formats de données dans un même message.
MIR : Maximum Information Rate
MNP4 : Micronet Network Protocol 4
Protocole qui corrige les erreurs par répétition de trames.
MNP5 : Micronet Network Protocol 5
Compresse les données.
MP3 : MPEG-1 Audio Layer-3 
MP3 est un codec qui comprime l'audio pour en faire un tout petit fichier (environ 1/12ème de la taille du fichier original) tout en gardant le niveau original audible de la qualité sonore lorsqu'il est lu.
MPEG : Move Picture Experts Group 
Format de compression vidéo utilisé dans la télévision numérique.
MP-iBGP : Multi Protocol-internal Border Gateway Protocol 
RFC : 2283
M-HSRP : Multiple HSRP
Ce mécanisme permet d’activer plusieurs processus HSRP sur une même interface d’un routeur. On parle alors de MHSRP (Multiple HSRP). La distinction entre ces processus se fait par le numéro de groupe HSRP. Ainsi une même interface d’un routeur peut appartenir à plusieurs groupes HSRP
Chaque groupe HSRP émule sa propre adresse IP virtuelle
MPLS : Multi-Protocole Label Switching (Commutation multi-protocole avec étiquette)
RFC : 3031 et 3063
Cette technologie permet de s ’affranchir des contraintes du protocole du client, elle gère des « Label » ou sorte d’identifiants matérialisant une voie de communication.
Protocole de commutation (dont le Tag Switching de Cisco est à l'origine) remplaçant la commutation  sur la base de l'adresse IP par la commutation de Label (ou étiquette) qui s'apparent à une commutation de niveau 2 OSI. L'intérêt de MPLS est que la commutation de niveau 2 est nettement plus rapide et plus souple que la commutation sur la seule adresse IP. La construction des étiquettes est faite par des protocoles de niveau 3, car il faut connaître la topologie complète du réseau. C'est le jumelage de la vision complète du niveau 3 avec la puissance de commutation du Niveau 2. MPLS permet aussi de définir des classes de service, des VPN_IP et de faire une ingénierie du trafic c'est-à-dire affecter des chemins à certains flux de façon déterministe.

 La trame MPLS est composé d’un paquet IP précédé d’une en-tête MPLS qui contient notamment :
- un champ label
- un champ EXP (3 bits )
- un bit S qui indique si un autre en-tête MPLS est présent dans la  trame MPLS. Cet empilement d’en tête MPLS est utilisé pour transporter au sein du backbone, le label local nécessaire à la gestion du VPN. On parle aussi, par rapport au format de la trame MPLS, de label externe pour désigner le label MPLS et de label interne pour désigner le label local.
En-tête MPLS
En tête externe (label MPLS, S = 1)
En tête interne (label local, S = 0)
MPLS-VPN : Multi-Protocole Label Switching - Virtual Private Network
Réseau privé virtuel basé sur la technologie MPLS
MRU : Maximum Receive Unit (Unité de réception maximale)
MSA : Multiplexeur Synchrone d'Accès (MTS, MIE....)
MSC : Mobile Switch Center (Centre de commutation pour le trafic des mobiles.)
Le MSC, Mobile-services Switching Center, est un commutateur téléphonique adapté pour supporter les fonctions mobiles :
  • gestion des appels effectués par les mobiles présents dans la zone ;
  • dialogue avec les bases de données pour accueillir les mobiles se presentant dans la zone ;
  • fonction passerelle pour traiter les appels vers les mobiles (qui peuvent se trouver en un point quelconque) venant des abonnés téléphoniques voisins.

    Le VLR, Visitor Location Register, est un base de données relié a un MSC qui contient le profil des abonnés présents dans la zone du MSC et leur localisation précise.

  • MTBF :  Mean Time Between Failure ( Temps moyen de bon fonctionnement
    Temps moyen entre deux pannes successives
    MTS : Multiplexeur Terminal Simplifié
    MTS : Message Transfert System
    MTTR : Mean Time To Repair ( Temps moyen de toute réparation)
    Temps nécessaire à la remise en état du système
    MTA : Message Transfert Agent
    Processus d'application OSI utilisé pour le stockage et le rapatriement de messages d'une messagerie X.400
    MTU : Maximum Transmit Unit (Unité de transmission maximale)
    Taille maximum des paquets en octets qu'un réseau peut transmettre.
    Ex : le MTU d'Ethernet est de 1500 octets.
    MUX : MUltipleXeur
    MX : Mail eXchanger (Unité de transmission maximale)

    « MX » est un enregistrement d’une zone DNS qui permet, pour le domaine du possédant, d’échanger des informations soit une passerelle d’échange de courrier électronique pour ce domaine.
    - « Comprendre le fonctionnement d'une zone de NOM DE DOMAINE »