Vous êtes ici : Accueil Glossaire / Preambule

Bienvenue dans la technologie xDSL

Préambule

L’objectif de ce dossier est de décrypter et de faire découvrir la technologie ADSL et son environnement. Pour le besoin d’approfondir certains aspects techniques, les normalisations UIT-T présentent les différentes recommandations mises en œuvre dans ce domaine. De même, pour l’Internet, les RFC détailleront les caractéristiques des différents protocoles utilisés.

L’UIT (Union internationale des télécommunications) est une institution spécialisée des Nations Unies dans le domaine des télécommunications. L’UIT-T (Secteur de la normalisation de télécommunications) est un organe permanent de l’UIT. Il est chargé de l’étude des questions techniques, d’exploitation et de tarification, et émet à ce sujet des Recommandations en vue de la normalisation des télécommunications à l’échelle mondiale.

UIT-T G.992.1

Traite des émetteurs-récepteurs de ligne d’abonné numérique asymétrique.

UIT-T G.992.2

Traite des émetteurs-récepteurs de ligne d’abonné numérique asymétrique sans filtre séparateur.

UIT-T G.994.1

Traite des procédures d’établissement de liaison pour les émetteurs-récepteurs de ligne d’abonné numérique (DSL).

UIT-T G.997.1

Explique la gestion de la couche physique pour les émetteurs-récepteurs de ligne d’abonné numérique (DSL).

UIT-T L.19

Décrit les réseaux métalliques pour les nouveaux services et systèmes RNIS, HDSL, ADSL, et UADSL.

UIT-T I.732

Présente les caractéristiques fonctionnelles des équipements ATM.

UIT-T I.363.5

Traite de la spécification de la couche d’adaptation ATM AAL 5

L’IETF (Internet Engineering Task Force) est l’organisme chargé de définir tous les protocoles en usage sur Internet. L'IETF repose sur des groupes de travail qui contribuent chacun à l'évolution technique de l'Internet. Ils affinent les normes (RFC) existantes et en développent de nouvelles.

Les RFC : Request For Comment (Demande de commentaires) font référence auprès de la Communauté Internet. Ces documents décrivent, spécifient, aident à l'implémentation, standardisent et débattent de la majorité des normes, standards, technologies et protocoles liés à Internet et aux réseaux en général.

RFC 1661 et 1662

Point to Point Protocol - PPP (Spécification)

RFC 2637

la spécification de PPTP

RFC 2516

PPPoE

RFC 2684

Multiprotocol Over AALS

RFC 2661

Layer Two Tunneling Protocol "L2TP"

RFC 2058

Remote Authentication Dial In User Service (RADIUS)

De l'Internet à l'Intranet

Développé à l'origine par le ministère de la Défense des États-Unis, réseau planétaire auquel sont raccordés les ordinateurs d'organismes gouvernementaux, d'établissements d'enseignement et de grandes entreprises. Articulé autour d'un protocole de communication commun appelé TCP/IP, ce réseau permet à ses millions d'utilisateurs d'avoir accès aux ressources disponibles telles que le courrier électronique, le protocole d'émulation Telnet, le protocole de transfert de fichiers FTP, le programme de recherche documentaire Gopher, les nouvelles Usenet, le navigateur web.

Quelques chiffres suffisent pour mettre en évidence la démocratisation de l’accès à l’Internet. Le nombre d’équipements informatiques connectés est ainsi passé de quelques centaines au début des années 80 à 2,5 millions en 1994 pour atteindre plus de 100 millions aujourd’hui.

L’Internet n’est pas un unique réseau universel mais une fédération de plusieurs réseaux administrés par des organismes autonomes. Il est aujourd'hui un standard universellement reconnu pour la transmission de données.

La croissance exponentielle de l'Internet permet à tous d'émettre et d'échanger des informations de tous types. La technologie du World Wide Web qui s'est développée comme l'une des composantes de l'Internet permet à chacun de concevoir de façon aisée un serveur d'informations, le Web, où d'autres pourront tout aussi aisément venir collecter l'information recherchée.

Pour l'entreprise, l'Internet est apparu tout à la fois comme une formidable source d'informations, un système de messagerie électronique très largement répandu et la possibilité de présenter ses propres services et données à des millions d'utilisateurs ou de clients potentiels.

Soumise à une forte pression médiatique, pressée par son personnel qui souhaite communiquer et s'informer, attirée surtout par les perspectives de rationalisation de son système d'information et les perspectives d'économies financières qui en découlent, l'entreprise est aussi tentée d'utiliser les technologies de l'Internet au bénéfice de son propre réseau afin d'homogénéiser ses applications autour de quelques standards, sources d'économies d'échelle et de confort d'utilisation.

On constate aujourd'hui que la plupart des entreprises disposent ou s'équipent d'infrastructures de réseaux locaux en protocole TCP/IP. Elles cherchent une solution simple et économique pour les interconnecter. De nombreux sites de petites tailles, équipés de quelques postes sur un réseau local cherchent également un moyen économique de se raccorder aux ressources informatiques du siège de leur entreprise. Le télétravail, l'obligation d'une présence accrue sur le terrain augmentent considérablement le nombre de postes de travail isolés ou nomades. Ils doivent aussi pouvoir accéder aux ressources hébergées sur le réseau local de l'entreprise.

De nouveaux outils facilitant le travail de chacun, une infrastructure commune et homogène ! Il peut apparaître tentant d'utiliser Internet qui fait appel à la même technologie, pour raccorder entre eux ces réseaux locaux. Cette solution présente l'avantage d'être peu onéreuse mais son usage doit être limité à des applications robustes et peu sensibles aux temps de réponse et surtout sans impératif de sécurité.

Les facteurs qui ont fait le succès de l'Internet, notamment sa taille et son ouverture sont en effet aussi à l'origine de ses principales faiblesses. Deux freins retiennent encore le déferlement de l'Internet comme réseau support de ces nouvelles applications au sein de l'entreprise. Ce sont les problèmes de sécurité et de performance.

Suite

Point de peering en France