Vous êtes ici : Accueil Glossaire / Lettre W

A   B   C   D   E   F   G   H   I   J   K   L   M   N   O   P   Q   R   S   T   U   V   W   X   Y   Z  
WAN : Wide Aera Network (Réseau global)
Réseau de communications qui connecte des zones éloignées géographiquemment.
WAP : Wireless Application Protocol
Protocole basé sur le protocole IP qui convertit les pages Web au format d'un écran de téléphone mobile.
Ce protocole a pour fonction d'alléger les fichiers récupérés afin de les rendre lisibles sur des écrans de petite taille.
Il est compatible avec la majorité des réseaux sans fil.
Son débit est de 9,6 Kbits/s.
WECA : Wireless Ethernet Compatibility Alliance
WDM : Wavelength Division Multiplex (Multiplexage en longueur d'onde)
C'est un procédé qui consiste à transmettre simultanément sur une même fibre un ensemble de longueurs d'onde (jusqu'à 160) chacune pouvant transporter jusqu'à 10 Gigabits/s (voire par la suite 40 gigabits/s)
WiFi : Wireless Fidelity  (Transmission sans fil)
Il s'agit avant tout d'une technologie de réseau sans fil destinée aux réseaux locaux d'ordinateurs. On ne peut donc pas passer de coup de téléphone directement depuis son mobile via un réseau WiFi.
De plus, ce n'est pas un réseau cellulaire, c'est à dire que si l'on sort de la zone de couverture de la borne sans fil à laquelle on est raccordé, on est déconnecté du réseau, même si une autre borne est disponible à proximité.
Les Hotspots ou bornes publiques d'accès à Internet peuvent proposer une extension de réseau mobile d'opérateur.
Le WiFi offre une vitesse de connexion qui peut monter jusqu'à des débits théoriques de 54 Mbits/s

Wi-Fi (Wireless-Fidelity) désigne une norme d’interopérabilité pour les produits de réseau sans fil utilisant les voies hertziennes issus de la norme IEEE 802.11 

o       Wi-Fi (802.11b) fournit un débit de 11 Mbit/s pour des portées de plusieurs dizaines de mètres.
Fréquence 2,4 GHz, modulation DSSS

o       Wi-Fi5 (802.11a) offre des débits pouvant atteindre 54 Mbit/s.
Fréquence 5 GHz, modulation OFDM

o       802.11g peut également atteindre des débits de 54 Mbit/s
Fréquence 2,4 GHz, modulation OFDM

o       802.11i Sécurisation du 802.11b, g, a.
802.1x (authentification sur Radius) + KIP + AES

WINS : Windows Internet Name Service
C'est une implémentation Microsoft de serveur de noms NetBios. Les machines clientes auxquelles on a donné l'adresse d'un serveur WINS enregistrent leur adresse IP, leur nom NetBIOS, leur workgroup, leur domaine NT, leurs utilisateurs et leurs services auprès de ce serveur.
Ce qui permet de renseigner un client WINS sur la localisation d'un autre client.
WEP : Wired Equivalent Privacy
Le standard 802.11 a adopté le protocole WEP, intervenant au niveau 2 et basé sur l’algorithme RC4 pour le chiffrement des données sur le média radio, afin de donner une réponse aux problèmes de sécurité inhérents aux réseaux sans-fil.
Le WEP pêche tout d'abord par un algorithme cryptographique facilement "crackable" en raison de clés statiques (il faut les changer manuellement) et de faible longueur (pas plus de 40 bits). Utilisant l'algorithme de codage RC4 dans lequel une même clé est utilisée pour chiffrer et déchiffrer les données, le WEP offre à n'importe quel pirate quelque peu équipé la possibilité de déchiffrer un texte en "écoutant" entre 100 Mo et 1 Go de données sur le réseau. Par ailleurs, le WEP ne propose aucun système d'authentification des utilisateurs.
WFQ : Weighted Fair Queueing
Mécanisme de gestion de bande passante (gestion pondérée de files d’attente). Il permet de prioriser kes flux et de détruire le trafic non-conforme.
WLAN : Wireless LAN (Réseau local sans fil)
WML : Wireless Markup Language
Format de pages basé sur le langage XML pour l'affichage des données sur les écrans des mobiles. C'est un dérivé du HTML.
WPA : Wifi Protected Access
WPA utilise un protocole de cryptage des données appelé TKIP (Temporal Key Integrity Protocol) qui génère régulièrement de nouvelles clés dynamiques - pour chaque paquet de 10 Ko de données transmises sur le réseau - dérivées de la clé principale et ce, à partir de l'adresse physique de la carte réseau ou du point d'accès. Par ailleurs, le protocole TKIP effectue un contrôle de l'intégrité des données échangées via un code d'intégrité du message appelé MIC pour "Message Integrity Code".
WRED : Weighted  Random Early Detection
Sur le backbone, deux files d’attente sont définies, l’une pour la CoS multimédia, l’autre pour les  CoS (Data).
Le backbone utilise le champ EXP de la trame MPLS où le champ IP Precedence est recopié en entrée. En cas de congestion, la file d’attente multimédia est traitée de manière prioritaire tant sur les PE que sur les P.
Sur l’autre file d’attente, un mécanisme Cisco conçu pour éviter la congestion aux applications  TCP est actif, le WRED (Weighted Random Early Detection).
WRED est un mécanisme destiné à prévenir la congestion en freinant les applications TCP, la perte d’un paquet ayant pour effet sur une application TCP de lui faire réduire sa fenêtre d’émission.
Ainsi, lorsque le taux d’occupation de cette file d’attente atteint un premier seuil critique, WRED rejette aléatoirement des paquets choisis avec la CoS Standard. Lorsqu’un second seuil critique est dépassé, WRED rejette aléatoirement des paquets choisis avec la CoS Premium. 
Si WRED n’a pas  permis d’éviter la congestion, le CB-WFQ est activé.

Exemple d'activation de protocole de priorisation

WWW : World Wide Web (Toile d'araignée mondiale)
Ensemble constitué par les serveurs Internet fonctionnant en hypertexte suivant le protocole HTTP, et pouvant aiguiller les demandes de clients d'un serveur à l'autre.